Quand ChatGPT aide un médecin !

👋 Bonjour !

Je viens de regarder une vidĂ©o sur YouTube sur l’IA



et je me suis dit : il faut que je partage ça avec mes lecteurs !

Parce que nous sommes Ă  l’aube d’une rĂ©volution 🚇

C’est un train qui dĂ©marre, et je veux que nous soyons parmi les premiers Ă  embarquer.

Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Il s’agit d’une vidĂ©o du Dr. Chirag Madaan de la chaĂźne Intellect Medicos.

La chaßne Intellect Medicos est une chaßne YouTube qui publie du contenu destiné aux médecins (avec plus de 481 000 abonnés !)

Dans cette vidéo, le Dr. Chirag teste ChatGPT dans le domaine médical.

Mais qu’est-ce que ChatGPT ?

C’est un logiciel qui permet de dialoguer avec l’intelligence artificielle de maniĂšre simple (tu en as sĂ»rement entendu parler, il a fait sensation cet Ă©tĂ©).

Et alors, le Dr. Chirag a souhaité tester les capacités de ChatGPT à résoudre un problÚme médical complexe.

Mais de quoi s’agit-il ?

Le mĂ©decin a prĂ©sentĂ© un cas clinique Ă  ChatGPT. Voici la traduction de l’intitulĂ© :

« Un patient prĂ©sente une polyurie, une hyperglycĂ©mie Ă  155 mg/dL, une HbA1c Ă  7,2%, une crĂ©atinĂ©mie Ă  3,2 mg/dL, et des antĂ©cĂ©dents d’infarctus du myocarde remontant Ă  2 ans. »

Ensuite, il a demandé à ChatGPT quel antidiabétique oral serait le plus adapté à la situation de ce patient.

Ce qui est Ă©tonnant, c’est que ChatGPT a rĂ©pondu correctement Ă  toutes les questions !

Tout d’abord, ChatGPT a indiquĂ© qu’il n’Ă©tait pas mĂ©decin et qu’il valait mieux poser la question Ă  un professionnel de la santĂ©.

Bon, ce n’est pas de problĂšme pour notre youtubeur, il est lui-mĂȘme mĂ©decin.

Ensuite, ChatGPT a conseillĂ© de prescrire un antidiabĂ©tique oral prĂ©sentant un faible risque d’hypoglycĂ©mie et n’impactant pas la fonction rĂ©nale, tout en offrant des avantages en termes de risque cardiovasculaire 🙀.

Incroyable !!!

Il a recommandĂ© d’utiliser un inhibiteur des SGLT-2 ou un agoniste du rĂ©cepteur du GLP-1.

👉 C’est une excellente rĂ©ponse, car les inhibiteurs des SGLT-2 ont une indication de premiĂšre intention dans l’insuffisance cardiaque et ralentissent la dĂ©gradation de la fonction rĂ©nale.

Ensuite, le médecin lui a demandé quel gliflozine (inhibiteurs du SGLT-2) utiliser dans ce cas particulier.

Et là encore, ChatGPT a répondu de maniÚre excellente. Il a proposé trois molécules avec les laboratoires correspondants : Empagliflozin (laboratoire Jardiance), Canagliflozin (laboratoire Invokana) et Dapagliflozin (laboratoire Farxiga).

En outre, il a rĂ©pondu avec prĂ©cision Ă  la question sur la posologie de l’empagliflozin.

👇 Si cela t’intĂ©resse, je te laisse regarder la vidĂ©o (en anglais) en suivant ce lien :

À noter qu’il a utilisĂ© la version ChatGPT 3.5, alors que la derniĂšre version est la version 4, plus puissante et plus prĂ©cise dans ses rĂ©ponses que la version prĂ©cĂ©dente.

Alors, la question qui se pose est la suivante : peut-on utiliser ChatGPT dans notre pratique quotidienne en tant que médecin ?

La réponse est oui, mais


On peut utiliser ChatGPT comme un second cerveau, c’est-Ă -dire que chaque GPT peut orienter et complĂ©ter notre dĂ©cision. On peut Ă©galement l’utiliser comme un contrĂŽleur et un facilitateur.

En tant que contrÎleur, il peut vérifier nos décisions. Par exemple, tu peux lui donner une ordonnance et lui demander de rechercher des interactions entre les médicaments.

En tant que facilitateur, tu peux lui poser des questions sur un cas clinique, comme dans la vidéo.

👋 C’est juste le dĂ©but d’une grande histoire !